Téléphone

09 80 80 09 02

appel non surtaxé



Horaires

09:00 - 20:00


Encadrement des loyers

Le dispositif reconduit dans 28 agglomérations impose une nouvelle contrainte énergétique

Contactez-nous :

Champs obligatoires
Champs obligatoires Adresse e-mail incorrecte
Champs obligatoires
Champs obligatoires
Votre message a bien été envoyé, un conseiller va prendre contact avec vous.
Erreur dans l'envoi du message, veuillez réessayer.

Votre gestion locative

3,90TTC 

L'assurance GLI

2,70 % TTC 

Gestion des encaissements de loyers

 

Avis d'échéances et quittances

 

Suivi en cas de retard et non paiement de loyer

 

Garantie assurance loyers impayés

 

Etc.

Le dispositif d’encadrement des loyers

L'encadrement des loyers fixe un montant maximum à ne pas dépasser lors de la location d'un logement loué vide ou meublé. Seules les communes situés en zone tendue sont concernées. Parmi elles, la ville de Paris, ainsi que les villes de Lille, Hellemmes et Lomme, appliquent un dispositif spécifique, utilisant des loyers de référence fixés par arrêté préfectoral.


Encadrement des loyers : dispositif reconduit dans 28 agglomérations à partir du 1er août 2020


Ajaccio, Bordeaux, Grenoble, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Strasbourg, Toulouse... Le dispositif d'encadrement de certains loyers qui touche les contrats de location de logements (nus ou meublés) à usage de résidence principale notamment est reconduit à partir du 1er août 2020 jusqu'au 31 juillet 2021 dans un certain nombre d'agglomérations situées en « zones tendues ». C'est ce que prévoit un décret publié au Journal officiel du 31 juillet 2020.


Ce dispositif qui s'applique aux nouvelles locations et aux renouvellements de baux concerne 28 agglomérations situées en zones tendues .


Il s'agit de zones d'urbanisation continue de plus de 50 000 habitants où il existe un déséquilibre marqué entre l'offre et la demande de logements, entraînant des difficultés sérieuses d'accès au logement sur l'ensemble du parc résidentiel. Un montant maximum d'évolution des loyers en cas de relocation ou de renouvellement du bail est alors fixé par décret.


Certaines locations ne sont néanmoins pas soumises à ce dispositif d'encadrement, il s'agit des logements vacants :


- faisant l'objet d'une première location ;

- inoccupés par un locataire depuis plus de 18 mois ;

- ayant bénéficié de travaux d'amélioration depuis moins de 6 mois pour un montant au moins égal à la dernière année de loyer pratiqué.


Il existe par ailleurs certaines dérogations à la limitation de l'évolution du loyer :


- si le bailleur prouve que le loyer du dernier locataire était manifestement sous-évalué ;

- si des travaux d'amélioration ou de mise en conformité liés à la décence du logement ont été réalisés pour un montant au moins égal à la moitié de la dernière année de loyer (l'augmentation du loyer annuel ne peut pas dépasser 15 % du coût réel des travaux TTC) ;

- si le loyer n'a pas été révisé au titre de la révision annuelle liée à la variation de l'Indice de référence des loyers (IRL) . Dans ce cas, une augmentation liée à la variation de l'IRL peut être appliquée.

Contactez-nous aujourd'hui !

Pour une demande de renseignements, un devis ou pour un rendez-vous :

Champs obligatoires
Champs obligatoires Adresse e-mail incorrecte
Champs obligatoires
Champs obligatoires
Votre message a bien été envoyé, un conseiller va prendre contact avec vous.
Erreur dans l'envoi du message, veuillez réessayer.

Louez votre logement rapidement !